La douleur et Hypnose

LA DOULEUR

 

La douleur est très fréquente chez la personne âgée : dans une étude portant sur 97 patients âgés de 65 à 101 ans, ces personnes âgées présentent au moins une douleur dans 71% des cas. La douleur physique, à l'instar de la douleur morale, est banalisée et trop souvent assimilée au grand âge.

La personne âgée, à l'instar de l'enfant, éprouve une difficulté encore plus importante que l'adulte à décrire la douleur Les douleurs chez la personne âgée ne sont pas isolées mais surviennent souvent dans un contexte d'incapacités motrices et mentales rendant aléatoire la communication de la plainte. L'expression de la douleur est différente chez la personne âgée par rapport à l'adulte.

La personne agée a souvent des difficultés à isoler sa douleur somatique du le champ psychique mais ces douleurs durent souvent depuis plus de trois à six mois et fréquemmenr depuis des années. Elle résistent, au moins partiellement aux traitements. Elles ont un retentissement psychique constant.
Ces douleurs sont souvent multiples Le

s localisations sont articulaires dans 70% des cas, il s'agit de céphalées dans 25% des cas, de douleurs lombaires dans 20%. Dans 60% des cas, les lombalgies existent depuis plus de dix ans.

Toutes les gênes (ou inconforts ou symptômes non douloureux) ne sont pas des douleurs : l'asthénie, la soif, fièvre, la dyspnée, la toux, le prurit, les nausées, les vomissements, la dysphagie, le hoquet, l'agitation, l'insomnie, la confusion, l'hypertension intracrânienne (HTIC), l'anxiété, la dépression, sont sources de souffrance, même si elles ne répondent pas stricto sensu à la définition de la douleur.

Inversement, une douleur peut augmenter des nausées et une insomnie. L'angoisse et la douleur peuvent augmenter une dyspnée.
Les conséquences de ces douleurs, surtout quand elles sont durables, sont importantes : l'anxiété, la dépression (2), la régression, l'isolement social, les troubles du sommeil et de l'appétit, les troubles de la marche et les chutes, la perte d'autonomie, le recours plus important et plus coûteux aux services de soins.

La douleur est un langage du corps. Elle est l'expression d'un dysfonctionnement, un signal d'alarme.
Chaque être humain ressent la douleur d'une manière qui lui est propre, de telle sorte qu'une même cause, selon la personnalité de chacun, peut produire des effets de forme et d'intensité différentes. C'est tout le vécu émotionnel et corporel qui transparaît dans la douleur. Le médecin a pour tâche  de déterminer ces composantes et de les quantifier. A lui de démêler, quand cela est nécessaire, ce qui constitue la trame et entretient le symptôme, afin d'apporter la réponse appropriée.

Les techniques utilisant l'hypnose sont des jeux mentaux et des exercices d'imagination. L'action thérapeutique repose sur les dires du patient qui évoque volontiers, par des métaphores, les symptômes dont il souffre. La douleur est  comparée à un étau qui serre, à un tube trop étroit, à une griffure,  à un couteau qui transperce, une plaque de métal, des aiguilles, une barre tordue, etc. Le thérapeute utilise ces métaphores au cours de la séance d'hypnose pour les modifier voire en proposer d'autres plus adaptées au soulagement.

"Forfait thérapeutique" disponible, selon la localisation de la douleur, des difficultés et autres maux sous-jascents.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : Lun 06 Jan 2014

Copyright 2009 LINDA HYPNOSE AKADEMI SUCCESS tous droits réservés
Cabinet LINDA HYPNOSE :  0690.642.904
AKADEMI SUCCESS:  0690.539.942 / 0694.268.200

SIREN: 792-675-787