L'hypnose chez les enfants

 

quand-nos-peurs-nous-parlent-1.jpg

L'hypnose chez les enfants...

( à partir de 6 ans )

 

Les enfants ont une propension naturelle à l’état hypnotique. Jouer, imaginer, faire semblant… c’est leur terrain. Un jeune enfant étant en constant décalage par rapport à la réalité, il est fascinant de l’observer démultiplier l’intensité de ses émotions (positives ou négatives) et passer en un éclair du rire aux larmes. Il est dans l’instant, il est vrai et c’est la base indispensable d’une thérapie brève et efficace. C’est pourtant en général à partir de 6 ans qu’il commence à percevoir qu’il y a quelque chose de particulier dans l’état hypnotique : il est alors réceptif à l’imagination et à la visualisation, et les séances sont en général amusantes et agréables pour lui. Au-delà des techniques d’hypnose, il y a également toute la gestion de la relation avec l’enfant qui s’appuie sur la communication particulière de l’hypnose ericksonienne.

 

Nous pratiquons tous les jours l’hypnose sur nos enfants, notamment par le détournement d’attention, qui fait partie du quotidien. On berce un bébé pour qu’il arrête de pleurer, on cajole un enfant qui vient de se faire mal ou qui a peur, on dessine dans l’assiette avec de bons brocolis et des haricots verts pour qu’ils passent sans encombre… Cela s’appelle la dissociation par l’absorption et oui : tous les parents ont déjà testé cette technique !1782042_10202645352749417_2122326401_n

L’intérêt principal de l’hypnose est que l’enfant trouve lui-même la solution à son problème. De la même manière qu’il vaut mieux apprendre à pêcher qu’acheter du poisson, en apprenant à nos tous petits à gérer leurs émotions plutôt qu’à les détourner constamment, cela peut éviter les risques de timidité, de sentiments d’abandon, de relations sociales difficiles, de phobies, etc… La gestion des émotions est en effet un apprentissage très important qui dès tout petit, peut conditionner toute une vie adulte.

Si en tant que parent vous éprouvez vous-même le besoin d’un accompagnement, il est préférable de le faire avant votre enfant : en vous voyant apaisé(e), il pourra mieux travailler sur lui et parfois, il arrive que sa problématique disparaisse toute seule. Même si ce n’est pas le cas, il est toujours nécessaire d’améliorer son regard sur l’enfant pour qu’il puisse commencer sereinement un travail pour lui, et non pour vous. Aucun jugement ne sera porté sur vous, aucune culpabilité n’est à éprouver si vous vous sentez fatigué ou démuni. Nous ferons l’état des lieux de votre objectif pour que vous puissiez efficacement améliorer la situation.

 

Durée et déroulement de la séance

Lachende KinderLors du premier entretien je reçois l’enfant avec l’un des 2 parents ou les 2, pendant quelques instants. Cela permet d’appréhender d’une part, la nature de la relation entre parent et enfant, d’autre part le regard que chacun porte sur les difficultés de l’enfant. Je poursuis ensuite l’entretien avec l’enfant seul pendant environ 1h à 1h30, durant laquelle la technique utilisée est en fonction de l’âge et du niveau de compréhension de l’enfant. A l’issue de cet entretien, l’enfant décidera seul s’il est d’accord pour revenir et il n’est pas rare que pour responsabiliser l’enfant, mes échanges avec les parents ne se fassent que par téléphone.

En fonction des cas, parfois je vous ferai un rapide debriefing devant l’enfant, parfois par téléphone, parfois même ce ne sera pas nécessaire. Dans tous les cas et dans le climat de confiance mutuelle avec votre enfant, je me réserve le droit de vous communiquer uniquement les informations que je juge nécessaires.

 

Pour qui ?

La plupart du temps, un enfant qui exprime une émotion forte sans pouvoir la maîtriser est un enfant qui souhaite alerter, mais qui ne trouve pas le bon moyen de communiquer. Bien sûr il serait plus simple qu’il parle de son problème, mais il ne sait pas comment faire.poor, sad little child girl sitting against the concrete wall Son inconscient s’exprime alors à travers :

Stress, Anxiété, Nervosité

Problème de comportement, Emotivité, Hypersensibilité

Confiance & estime de soiSad little girl

Préparation à un examen, Concentration

Trouble des apprentissages

Troubles du sommeil & cauchemarsGruppe Kinder läuft auf Schulhof

Phobie & Tocs

Enurésie

Grande timidité & Relations sociales difficiles

Changements importants & Deuil

 

 

don't worryL’hypnose s’adresse à tous les enfants en âge de s’exprimer, de communiquer sur leur ressenti soit en général vers 5-6 ans. Il est primordial que l’enfant ait donné son accord pour venir à la séance. Sans implication ni motivation et quelque soit la problématique, personne ne pourra avancer à sa place : lui seul décide s’il veut aller mieux, ou pas.

 

 

Les adolescents ont pour leur part, en général beaucoup de plaisir et d’ouverture à jouer le jeu pour vivre cette expérience unique.

vergnügen

 

Astuces

 

Utiliser des tournures de phrases positives car le cerveau ne comprend pas la négation. En fait pour être plus précis, prenons un exemple avec le fameux « Ne cours pas » :

-          De même que si je vous demandais maintenant de ne surtout pas imaginer un éléphant rose, le cerveau imagine d’abord le fait de courir, pour seulement ensuite se dire qu’il n’a pas le droit de le faire et ce qui donne… Envie de courir n’est-ce pas ?

-          Cela n’offre pas d’alternative : même si l’enfant est très obéissant, en entendant « Ne cours pas », son cerveau doit imaginer ce que vous voulez qu’il fasse à la place. Cela ne prend qu’une fraction de seconde mais c’est toujours une étape neurologique de trop, de plus en cas de choix multiples, on risque de ne pas avoir le résultat escompté !

On comprend aisément les bienfaits des formules comme « Marche tranquillement »… sur un ton aussi apaisant que la situation le permet, ce qui donne envie de suivre.

Toujours lui parler de SON intérêt (à ne pas confondre avec du chantage, qui inclue le vôtre), à adapter en fonction des intérêts de votre enfant. Par exemple :

-          s’il marche tranquillement autour de la piscine, il est sûr d’éviter un accident et ainsi de pouvoir continuer à jouer longtemps et tranquillement avec ses copains…

-          s’il dort paisiblement cette nuit, il sera bien reposé demain pour pouvoir aller à la piscine, se promener avec sa cousine, faire un gâteau avec maman…

-          s’il se lève dans un lit tout sec, il pourra tellement être FIER de le montrer à papa, de pouvoir jouer dessus pendant la journée, etc…

… et autant d’exemples que de situations, et surtout d’enfants ! Cela ne règle pas toutes les situations bien sûr, mais ça y contribue.

Si vous observez une amélioration, ne lui dites pas !

Cela peut paraître étrange à certains et surtout difficile pour presque tous, mais dans la plupart des cas il est primordial de ne pas féliciter l’enfant lorsqu’il se met moins en colère, est plus respectueux, travaille mieux à l’école, etc… Par contre vous pouvez allègrement lui MONTRER que vous êtes heureux, que vous l’aimez en laissant déborder votre soulagement, votre sentiment de liberté : des câlins plus réguliers (s’il est en demande), un regard différent sur lui, des activités communes différentes, une façon de parler, un rythme différent…

Derrière une émotion excessive non contrôlée, le désir d’un enfant est souvent d’être considéré comme « normal », sans jugement extérieur, inconditionnellement aimé pour ce qu’il est. Un jugement, même « positif » comme « Ah super, tu vois tu sais le faire, c’est bien ! », est un jugement malgré tout et montre à l’enfant que vous l’observez, que vous jugez ses actions. Si le terrain est sensible, le risque pour lui est de croire que le changement n’est pas pour lui mais pour vous. Vous obtenez alors un « Ah, arrête ! » que vous ne comprenez pas, et en une seconde le soufflé… est retombé.

Lui montrer que ses efforts créent un relâchement, débordent sur le bonheur de ses proches, sera beaucoup plus efficace et durable. En résumé, prenez le temps de vous assurer que votre enfant ait bien investi son changement avant de lui livrer vos émotions… A cet instant seulement, il pourra les recevoir et vous pourrez partager un très beau moment ensemble, peut-être même qu’il se livrerait à vous.

Un petit effort, il en vaut la peine non ;-)

 

EXERCICE D’AUTO-HYPNOSE POUR UN ENFANT : LA BOITE A COLERE

Si votre enfant a tendance à faire des colères qu’il a du mal à maîtriser, proposez-lui de décorer une belle « boite à colère » avec coffre en boisce qui lui chante : d’une boite d’allumettes à un gros carton, en fait n’importe quelle boite refermable… Il peut même lui ajouter des bras et des jambes avec des allumettes, des cures-dents, etc, etc… Après l’avoir peinte et décorée à souhait, dites-lui qu’à chaque fois qu’il éprouve le besoin de faire une colère, il peut la dessiner sur une feuille. Une fois la colère représentée, il peut alors découper la feuille et la plier pour la faire rentrer dans la boite (s’il est petit, la boite peut même la MANGER goulûment !)… La durée de ce jeu dépendra de son imagination : petit à petit il commencera son « auto-hypnose » lorsqu’il n’aura plus besoin de sa boite. Vous pourrez alors lui expliquer que lorsqu’il sent une colère monter en lui, il peut la voir se fixer sur une feuille imaginaire qu’il plie en 2, en 4, en 6… et une fois qu’il l’a bien regardée et qu’il est prêt à s’en débarrasser (très important car la boite à colère ne redonne pas les colères une fois mangées : si elle revient il faudra en dessiner une autre), à ce moment-là seulement… Zou ! Dans la boite à colère et on va beaucoup mieux !

Si vous souhaitez faire ce jeu avec un enfant (à partir de 3-4 ans), celui-ci est à expliquer avec emphase, sinon il n’y comprendra pas l’intérêt.

Vivez l’histoire : l’hypnose pour les enfants, parfois c’est juste ça !


 

Pour les enfants de moins de 5 ans, il existe des contes thérapeutiques à lire chaque soir. 

Note: Il est parfois demandé au parent d'être présent au début de la séance...ou pas.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. hypnotherapeuteguadeloupe (site web) Ven 13 Juil 2012

thanks so much....

2. Gary Ven 13 Juil 2012

So beautiful, I really like your stuff let me shines replica patek philippe Thank you for sharing, and work smoothly

3. EDWIGE BOUBOUNE Ven 18 Nov 2011

chez le pré-ado, résultats aussi efficaces s'il y a à la fois problèmes d'intégration, identitaire et d'addiction(s)?

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : Mar 19 Mai 2015

Copyright 2009 LINDA HYPNOSE AKADEMI SUCCESS tous droits réservés
Cabinet LINDA HYPNOSE :  0690.642.904
AKADEMI SUCCESS:  0690.539.942 / 0694.268.200

SIREN: 792-675-787